Start All Over
    BIENVENUE


    Tout d'abord, bonjour à toi ! Si tu es venu sur ce forum, c'est que tu as du croisé son adresse quelque part dans la grande toile de notre ami Internet. Visite le donc, je t'en prie =). Nous espérons qu'il te plaira et te donnera envie de t'y inscrire. Nous sommes ici pour de plus amples renseignements.
    Pleins de Scénarios sont à ta disposition, n'hésites pas à y jeter un coup d'oeil.

    L'équipe de STAO.



 

Partagez | 
 

 Une vraie Desperate houswife...ou pas | Caleb && Bee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Adminette freaking hot
avatar

SECRET LIFE

▌ Age : 21 ans
▌ Intégration : 60
▌ Alter Ego : Barbara Palvin
▌ Nombre de messages : 211
▌ Emploi : Serveuse & Danseuse à ses heures
▌ Date d'inscription : 19/01/2013

MessageMar 16 Juil - 16:26



❝ une vraie desperate housewive...ou pas❞



Samedi matin, 8 h. Un brin agacée, Lunhabee ferme son cahier noir en un claquement violent et l’envoi avec un désintérêt à peine dissimulé sur sa table de nuit. Cette psy stupide l’avait incité à écrire ce qu’elle avait sur le cœur, ce qui lui trottait dans la tête et l’empêchait de dormir, et voilà que remontaient à la surface des choses pas très agréables…c’était bien la dernière fois qu’elle écoutait les conseils de ce charlatan. Elle passe sa main dans ses longs cheveux foncés en s’extirpant de son lit, avant de s’étirer avec la grâce d’un chat. La manche droite de son t-shirt Titi et Grominet tombe légèrement de son épaule, mais elle n’y prête pas attention. Elle ajuste la taille de son short gris et s’étire de tout son long. Depuis qu’elle avait atterri dans cette immense villa en bord de mer, Bee estimait qu’elle avait vraiment la belle vie. C’est sûr que passer du brouillard anglais quotidien, au soleil australien et au son des vagues de bon matin…c’était le jour et la nuit.
Qu’allait-elle bien pouvoir faire aujourd’hui ? En voilà une bonne question ! Depuis son arrivée à Sydney, la vie de Bee lui convenait parfaitement : pas d’attache, pas de responsabilités, pas de compte à rendre, pas de visite…bref. Elle pouvait faire exactement tout ce qu’elle voulait. Un peu dans le coltard, elle se dirige à pas lents dans la salle de bain, afin de s’asperger un peu d’eau fraiche, avant d’attacher ses longs cheveux de geai en un chignon un brin négligé. Elle quitte ensuite la salle d’un bain en trainant les pieds, et se dirige vers la cuisine, s’attendant à y trouver son nouveau sexy coloc.

« Caleb ?...T’es là ? »

Pas de réponse. Étrange. Il ne partait pas si tôt d’habitude. La belle brune connaissait les habitudes de son coloc par coeur et quitter la maison de bon matin n'était clairement pas dans ses habitudes.
Il leur avait fallu un certain temps d'adaptation à l'arrivée de Bee...ben oui, elle est un peu particulière la jeune Anglaise, et elle peut paraître un brin sauvage parfois. Il faut savoir par quel bout la prendre dirons-nous. Heureusement, le courant était plutôt bien passé entre eux. Bon qu'il ne soit pas là ou pas, elle était affamée.
Elle ouvre donc le frigo à la recherche de pitance. De bonne humeur, elle entreprend de préparer un bon petit déjeuner pour deux…au pire, si le charmant jeune homme ne rentrait pas ce matin, elle se ferait un plaisir de s’occuper des deux petits déjeunés ! Elle a beau être incroyablement fine, elle pouvait parfois dévorer comme un bébé tigre.
Café préparé, bacon grillé et jus d’orange frais pressé, elle attaque la préparation de pancakes. Elle était d’humeur joyeuse et généreuse ce matin…chose pourtant très rare. Il est plus habituel de l'entendre ronchonner de bon matin, que de la voir s'affairer dans la cuisine. Elle installe le tout sur le bar américain de la cuisine, avant de retourner à ses pancakes. La porte de la villa s’ouvre pile au moment où la jolie brunette coupe le feu des plaques et apporte l’assiette sur le bar.

« Hi Roomate ! » Lui dit-elle d’un ton jovial comme il lui arrivait parfois de le faire quand ils se croisaient. En voyant les gouttes de sueur perler sur le front du jeune homme, Bee en déduit qu’il rentrait d’un footing…sportif en plus…doublement sexy ! Elle s’avance vers lui un grand verre de jus de fruit à la main et le lui tend, un sourire mignon aux lèvres, alors que la manche de son t-shirt tombe de nouveau.

made by pandora.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


SECRET LIFE

▌ Intégration : 2
▌ Alter Ego : Tyler Hoechlin
▌ Nombre de messages : 22
▌ Date d'inscription : 16/07/2013

MessageMer 17 Juil - 9:47









une vraie Desperate Housewife
✣ ou pas!  








~ Caleb & Bee

Caleb s'était levé à l'aube ce matin-là. En voyant son réveil, il avait d'abord cherché à se rendormir mais n'y parvenant pas il se fit une raison et sauta hors de son lit. La villa était encore silencieuse. Normal vous me direz, Lunhabee était en train de dormir. Caleb sourit à cette pensée, il l'aimait bien sa colocataire. Assez pour sourire rien qu'en l'imaginant dormir en tout cas. Il n'en était pas amoureux pour autant, la nature de ses sentiments ne sont qu'amicaux et bien qu'il s'y soit beaucoup attaché, Caleb n'imagine pas un quelconque avenir sentimental pour sa relation avec Bee qui inclurait de l'amour. Ils sont jeunes et libres... Il s'avère aussi que Bee vit sous le même toit que Caleb et c'est bien pour ça qu'ils se revoient. Loin d'être un homme à femmes, Caleb est un séducteur, un vrai. Il fait la cour à ces dames avec grande classe mais ne reste jamais bien longtemps dans les parages une fois son but atteint. Pourquoi faire? Caleb ne veut pas d'attache. La seule attache qu'il est ici à Sidney, c'est cette villa et celle qui y vit avec lui, Bee. Ça suffit amplement.
Dans la salle de bain, Caleb fit une rapide inspection de sa petite personne. Son apparence physique avait beaucoup d'importance à ses yeux, il ne supporterait pas de ressembler à n'importe qui ou d'avoir la corpulence d'un gringalet. Pour sortir du lot, Caleb s'était mis au sport et aborde aujourd'hui un physique opulent de rêve. Ça avait demandé du travail et beaucoup de patience, maintenant que le résultat était là, Caleb comptait bien le garder. C'est bien pour cela qu'il enfila un short, un débardeur ainsi que ses baskets et qu'il s'en alla pour un footing.
L'air frais lui faisait du bien, Sidney n'était pas encore tout à fait éveillé et les gens se faisaient moins nombreux que d'ordinaire. Un peu de calme pour l'italien qui a l'habitude de démarrer au quart de tour. Ça ne lui faisait vraiment pas de mal. Après une petite heure de course, Caleb prit finalement le chemin de la villa. Avant même d'ouvrir la porte, il savait qu'il allait trouver Bee réveillée. Sûrement en train de râler, un de ces classiques de bon matin... Mais non. En ouvrant la porte de sa villa, Caleb tomba nez à nez avec une Bee enjouée qui semblait avoir préparé à manger. « Hi Roomate ! » Caleb sourit, un peu étonné. Fréquenter Bee, c'est toujours aller de surprise en surprise. « Salut! » lança Caleb, continuant à sourire. Elle arrive vers lui, un verre de jus de fruits à la main dont Caleb se saisit rapidement. Après l'avoir remercié, Caleb étant assoiffé, bu d'une traite le verre. Le jeune homme s'approcha ensuite de l'évier et s'aspergea le visage d'eau. « Je ne savais pas que j'avais engagé une cuisinière! » Caleb avait prévu de prendre une douche mais maintenant qu'il voyait les victuailles qui n'attendaient que lui sur le bar, il ne pensait qu'à une chose : tout dévorer. Bah oui, ça creuse d'être un athlète! L'air de rien, il s'installa au bar et attendit que sa charmante colocataire le rejoigne. « Je sais pas ce qui t'as pris mais... Ça devrait te prendre plus souvent! » lui répliqua Caleb, blagueur. Il servit ensuite de manière égale le bacon et les pancakes entre Bee et lui pour enfin commencer à manger. « Ces pancakes déchirent, je suis désolé mais tu vas être obligée de me faire les mêmes tous les matins maintenant.. » Caleb regarda avec malice sa colocataire. Il la charriait, il aimait bien ça, même s'il n'était vraiment pas contre l'idée qu'elle réitère l'expérience tous les matins... Il savait que ce ne serait juste pas possible. Bee reste Bee. Elle n'allait pas se transformer en fée du logis en un battement de cil!


made by pandora.----






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adminette freaking hot
avatar

SECRET LIFE

▌ Age : 21 ans
▌ Intégration : 60
▌ Alter Ego : Barbara Palvin
▌ Nombre de messages : 211
▌ Emploi : Serveuse & Danseuse à ses heures
▌ Date d'inscription : 19/01/2013

MessageJeu 18 Juil - 0:28



❝ une vraie desperate housewive...ou pas❞



Cette scène était d'un surréalisme déconcertant : Lunhabee Ward entrain de cuisiner gentiment pour l'homme avec lequel elle vivait. Un œil non avisé la prendrait certainement pour une de ces femmes dévouées à leurs moitiés, dont le seul désir était le bonheur des autres...cet œil non avisé aurait bien tort de penser que Bee était de ces femmes-là ! La dévotion n'était pas une de ces principales caractéristiques dirons-nous. Elle était bien plus habituée à se faire bichonner qu'à bichonner, mais aller savoir pourquoi, ce matin, elle était d'humeur partageuse. Une étrange euphorie l'habitait et le seul moyen de la canaliser sans paraître étrange, c'était de cuisiner. S'agiter dans tous les sens pour sortir tous les plats qu'elle avait en tête était un bon moyen de se calmer un peu. Malheureusement pour elle, l'entrée fracassante du beau Caleb, recharge instantanément sa jauge d'excitation.
Elle apporte donc au jeune homme un verre de jus de fruit, sous son regard ébahi. Une Lunhabee aussi joyeuse c'était plutôt rare et sans doute un peu effrayant. Elle lui aurait même donné un baiser amical s'il n'avait pas été ruisselant de sueur... Elle était de bonne humeur certes, mais pas inconsciente pour autant. Les seules gouttes de sueur qu'elle pouvait tolérer étaient celles qu'elle pouvait provoquer dans l'intimité.
Elle retourne ensuite à sa préparation, alors que Caleb tente de retrouver un visage un peu plus présentable. «Je ne savais pas que j'avais engagé une cuisinière! » Les mains dans l'huile des pancakes, elle se retourne et rétorque du tac au tac par dessus son épaule « Tu n'as rien engagé...elle s'est proposé de façon volontaire ! » , sans se défaire de son doux sourire. Une fois de plus, elle était de bonne humeur mais elle avait tout de même son petit caractère. Bee avait un rapport très particulier aux personnes du genre masculin...elle refusait d'être commandée ou dirigée par un homme, peu importait l'homme. Elle ne faisait que ce qui lui plaisait en temps normal, mais quand il s'agissait d'hommes, c'était bien plus compliqué. Aucun homme ne pourrait plus lui soutirer quoi que ce soit sans sa permission, c'était une promesse. Imaginez le calvaire de son patron au diner...avoir une employée avec un tel caractère n'était pas de tout repos !
Bref ! Cette réplique lui avait échappé, mais n'avait rien de bien méchant. Avec Caleb, Bee était moins sur la défensive, car elle savait pertinemment qu'il ne lui voulait aucun mal. Était-ce cela la confiance ? Peut-être bien. Elle n'en savait rien. Cela faisait bien des années qu'elle n'avait pas eu à accorder sa confiance à quelqu'un. Il y avait encore du travail avant d'avoir une confiance aveugle en lui (c'est un homme, ne l'oubliez pas) mais c'était déjà beaucoup. C'était en partie pour cette raison qu'elle s'amusait à jouer les parfaites petites femmes d'intérieur ce matin-là. Caleb ne représentait pas un danger pour elle.

« Ces pancakes déchirent, je suis désolé mais tu vas être obligée de me faire les mêmes tous les matins maintenant.. » La belle glousse doucement, avant d'apporter un saladier de cet espèce de gelée anglaise verte peu ragoutante, sur le bar. « Ne rêve pas mon loup...ça n'arrivera peut-être plus jamais ! » Elle préférait le préparer à l'éventualité qu'une telle chose ne se reproduise plus, plutôt que de le laisser espérer qu'elle serait de nouveau d'humeur partageuse et que ça n'arrive pas.
Mon loup, en voilà un drôle de surnom n'est-ce pas ? Ce surnom datait d'un soir, au tout début de leur collocation, où, alors que Bee se rendait à la cuisine en pleine nuit, elle tomba sur un Caleb à peine éveillé dans la pénombre. Elle avait alors hurlé de peur, persuadée de s'être retrouvé face à un loup-garou...il faut dire que le jeune homme pourrait très bien jouer dans un de ses films où des hommes canons et mystérieux sont en fait de dangereux tueurs de jolies filles. Bref ! Une fois tout terminé, elle s'installe face à son sexy coloc, de l'autre côté du bar, prête à attaquer : mode bébé tigre *ON*. Beaucoup de personnes se demandaient où elle pouvait bien ranger ce qu'elle engloutissait parfois et c'était un véritable mystère. En voyant son allure élancée et d'une finesse incroyable, on ne pouvait imaginer qu'elle s'apprêtait à manger les mêmes quantités qu'un grand gaillard de 26 ans. Elle rassemble sur sa fourchette des œufs brouillés et un morceau de bacon qu'elle engloutit rapidement, avant de pousser une sorte de grognement amusé
« Bon sang que c'est bon ! » Avant de se mettre à rire. Bee n'était pas de ces femmes qui minaudaient ou faisaient des manières. Elle était elle-même et c'était tout. C'était peut-être pour cette raison qu'elle s'entendait beaucoup mieux avec les hommes qu'avec les femmes ! Elle pli sa jambe droite qu'elle passe sous ses fesses avant de s'installer confortablement et d'attraper le saladier de Jelly« Il faut que tu goutte ça, tu vas adorer ! » En bonne anglaise qu'elle était, elle raffolait de cette préparation traditionnelle et ignorait complètement que sa Jelly nationale pouvait en débecter plus d'un.

made by pandora.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


SECRET LIFE

▌ Intégration : 2
▌ Alter Ego : Tyler Hoechlin
▌ Nombre de messages : 22
▌ Date d'inscription : 16/07/2013

MessageJeu 18 Juil - 9:27









une vraie Desperate Housewife
✣ ou pas!  








~ Caleb & Bee

Caleb avait conscience du caractère exceptionnel de la scène. Autant se le dire, Bee était loin d'être la Desperate Housewife parfaite. Elle est plutôt du genre princesse qui aime qu'on s’occupe d'elle. Caleb, d'un père italien et d'une mère australienne, a vécu jusqu'à ses douze ans à Naples. Là-bas, les femmes sont des trésors, elles sont respectées certes... Mais si elles le sont, c'est notamment pour leur capacité à s'occuper de la marmaille, faire le ménage et à manger! Bien qu'elle soit australienne, la mère de Caleb n'a pas vraiment échappé à la règle et c'est peut-être bien pour ça que le mariage de ses parents a échoué. En fait, Caleb n'avait jamais vraiment su pourquoi ils avaient divorcé... Ils l'avaient juste fait et on n'avait plus jamais entendu parler du père de Caleb. Enfin... Jusqu'à ce que celui-ci crève. La belle affaire! Caleb était devenu riche grâce à ce père dont il avait oublié les traits, dont il n'était même pas venu à l'enterrement... Quoi qu'il en soit, Caleb était moins macho que son père. On ne retrouvait son côté italien que dans la capacité hors norme qu'a Caleb de s'énerver pour un rien. Ça vient tout seul, un petit quelque chose qui va de travers et c'est le cataclysme. « Tu n'as rien engagé...elle s'est proposé de façon volontaire ! » Caleb sourit à cette remarque, elle ne se laissait jamais démonter la Bee. Sûrement quelque chose qu'il aimait chez elle aussi. Installé au bar, il attendait sa charmante colocataire qui, comme souvent, se faisait désirer. Elle finit par ramener un énième saladier que Caleb regarde d'un œil méfiant. L'Australie fait parti du royaume de la reine d'Angleterre mais enfin, quand même... Les australiens étaient d'ailleurs presque aussi fous que les british de la reine, enfin, de la famille royale en général. Ça avait toujours étonné Caleb. Il trouvait tout ça vieillot. « Ne rêve pas mon loup...ça n'arrivera peut-être plus jamais ! » Caleb esquissa un sourire, se rappelant parfaitement d'où lui venait un tel surnom. Des fois, et bien malgré lui, Caleb est totalement flippant. Cette nuit-là, Caleb avait été carrément effrayant et il se souvient encore parfaitement du cri strident qu'il avait inspiré à sa toute fraiche colocataire. « C'est bien dommage.. » fit Caleb en prenant un air triste surjoué. Il savait bien que Lunhabee allait l'envoyer sur les roses et il ne s'était pas trompé. Faut dire qu'il la connait bien maintenant! Une fois Bee aux côtés de Caleb, elle se met à engloutir son petit déjeuner. Caleb fait de même, guère étonné de la manière de manger dévorer de Bee. « Bon sang que c'est bon ! » Il acquiesce, la bouche prête à craquer sous la pression de toute cette nourriture. Le moment que redoutait Caleb finit pourtant par arriver... « Il faut que tu goutte ça, tu vas adorer ! » Caleb déglutit en regardant la mixture dans le saladier. Ça payait franchement pas une mine... Ça se mâche, s'avale d'un coup? Il n'en avait aucune foutue idée mais il n'était pas prêt à tenter l'expérience. « Sérieusement Bee, ton truc-là... T'as trait Barbamama ou quoi? » Caleb fronça les sourcils en se penchant sur l'espèce de gelée et releva ensuite la tête vers Bee. Il soupira, la regarder avait eu raison de lui : il était convaincu. « Bon, ok... Je goute. » dit-il avant de se servir un peu et de mettre avec précaution sa fourchette garnie dans sa bouche. Oh. Caleb ne s'était pas imaginé ça comme ça... Pas du tout. Il se voyait déjà tout régurgiter dans les toilettes mais en fait... C'est pas mauvais du tout!

made by pandora.----






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adminette freaking hot
avatar

SECRET LIFE

▌ Age : 21 ans
▌ Intégration : 60
▌ Alter Ego : Barbara Palvin
▌ Nombre de messages : 211
▌ Emploi : Serveuse & Danseuse à ses heures
▌ Date d'inscription : 19/01/2013

MessageMar 30 Juil - 19:24



❝ une vraie desperate housewive...ou pas❞



Des petits déjeunés comme ça, il fallait bien avouer que c'était plutôt agréable. Même si elle ne le criait pas sur tous les toits, elle l'aimait bien son coloc et passer du temps avec lui était sacrément agréable. Des moments de quiétude comme celui-ci, c'était plutôt rare pour la jeune anglaise hyperactive, incapable de se poser et le plus étonnant était qu'elle était à l'origine de ce moment. C'était à croire que Caleb avait une très bonne influence sur elle.
Malgré sa bonne humeur et sa bonne volonté, elle ne peut s'empêcher de briser les rêves de son ami en lui faisant comprendre qu'il valait mieux qu'il ne s'habitue pas trop à ces petites attentions. La patience n'était pas vraiment son fort et le matin elle était plutôt du genre à s'affaler dans le sofa avec un bol de céréales, qu'à passer des heures derrière les fourneaux.

« C'est bien dommage.. » Devant sa moue de petit garçon déçu, Bee lâche un long « Ohhhhhh » , tout aussi faux que son air de chien battu, avant de porter le bout de ses doigts à sa joue qu'elle caresse doucement « Tu fais du boudin ? » Elle saisit ensuite son menton entre son pouce et son index avant de secouer doucement sa tête de gauche à droite et de rajouter « Ca ne changera rien ! » Un vrai cœur de pierre cette Lunhabee. Aucune compassion pour son ami déçu et abattu (humhum).
Elle s'installe ensuite tranquillement aux côtés du jeune homme afin de déguster délicatement (rehumhum) son petit déjeuner. Après quelques bouchées, elle avance le saladier de Jelly en direction du jeune homme qu'elle incite à tenter l'aventure. Elle raffolait de ce plat depuis sa plus tendre enfance et ne pouvait pas concevoir que tout le monde ne soit pas dans son cas. C'était là aussi une autre caractéristique de Bee : dans son monde, tout le monde pensait obligatoirement comme elle, les choses ne pouvaient pas en être autrement. « Sérieusement Bee, ton truc-là... T'as trait Barbamama ou quoi? » Face à son air renfrogné, Bee incline la tête sur le côté en soupirant. Quelle moviette : effrayé par un peu de gelée. Toujours un brin taquine, elle rétorque « Oh aller, fais pas ta chochotte ! » Il y regarde de nouveau et abdique. Yes ! Sa grimace ne quitte pas son visage alors qu'il porte sa fourchette à sa bouche (ce n'était pas l'ustensile le plus approprié pour la gelée mais bon). Impacte dans 3...2...1. Elle guette son visage avec attention, attendant sa réaction. Pas de grimace, pas de cris d'horreur et il ne recrache pas. Bingo ! C'est gagné. Un large sourire de victoire s'affiche sur ses lèvres, fier de sa préparation.

« Alors, tu vois ! C'est pas la mort ! » Elle passe ensuite sa main dans ses cheveux, avant de porter une nouvelle fois sa fourchette à sa bouche. Elle passe ensuite sa jambe droite sous ses fesses, ce qui déplace une nouvelle fois la manche de son t-shirt, dénudant son épaule. Une fois sa bouchée avalée, elle reprend la parole « Tu bosse aujourd'hui ? »


made by pandora.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

SECRET LIFE


Message

Revenir en haut Aller en bas
 

Une vraie Desperate houswife...ou pas | Caleb && Bee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lord Voldemort [Une vraie présentation en cours]
» Mirlande Manigat aux Gonaives mercredi soir:une vraie démonstration de popularit
» une petite blague vraie de laramas
» Quelle desperate Housewife, etes-vous ?
» Desperate Housewives [Dramédie, Soap]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Start All Over :: •• LA VIE, LA VRAIE •• :: Sydney est une très grande ville ! :: Logements :: Villa de Caleb J. Sasterwane && Lunhabee H. Ward-