Start All Over
    BIENVENUE


    Tout d'abord, bonjour à toi ! Si tu es venu sur ce forum, c'est que tu as du croisé son adresse quelque part dans la grande toile de notre ami Internet. Visite le donc, je t'en prie =). Nous espérons qu'il te plaira et te donnera envie de t'y inscrire. Nous sommes ici pour de plus amples renseignements.
    Pleins de Scénarios sont à ta disposition, n'hésites pas à y jeter un coup d'oeil.

    L'équipe de STAO.



 

Partagez | 
 

 Ce qui rend les amitiés indissolubles et double leur charme est un sentiment qui manque à l'amour : la certitude. - Leannah et Benjamin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Ecrivains du mois
avatar

SECRET LIFE

▌ Age : 34 ans
▌ Intégration : 28
▌ Alter Ego : Stephen Amell
▌ Nombre de messages : 186
▌ Emploi : Prof d'anglais au lycée
▌ Date d'inscription : 08/05/2013

MessageMer 3 Juil - 20:44






Ce qui rend les amitiés indissolubles et double leur charme est un sentiment qui manque à l'amour : la certitude.

Leannah + Benjamin

Ce matin, je m'éveille doucement, totalement dans le coltart, une affreuse douleur dans la nuque et dans le bas du dos et une sensation de poids sur tout le corps. Qu'avais-je bien pus faire pour être dans un tel état ? Il me faut quelques instants avant d'émerger et de commencer à farfouiller dans ma mémoire pour y classer les quelques bribes d'information que je pouvais trouver. Je trouve une tête aux cheveux dorés, posée sur mon torse. Il me faut par contre quelques secondes à peine pour savoir à qui elle appartenait, mais un peu plus de temps est nécessaire, pour que je me souvienne du pourquoi du comment. Je tourne doucement la tête afin de voir où nous étions, en grognant alors que ma nuque craque : cette pièce ressemble à mon salon. Nous étions donc sur le sofa, d'où les douleurs dans mon dos. Deux bouteilles de vin et deux coupes gisent sur le tapis de salon. Ah oui, nous y voilà. Nous avions eu une de nos petites soirées entre amis, alors que Lilly passait la nuit chez Camillia. Ce souvenir explique donc la vive douleur qui tenaille mon cerveau à l'instant même ou mon regard croise un rayon de soleil.

Tranquillement installée sur mon t-shirt blanc, Leannah dort, incroyablement sereine, alors que mon dos commence à me faire vraiment très mal...chose compréhensible. Vous avez déjà passé la nuit allongé sur le dos sur un sofa, une jeune femme endormie sur vous ? Et bien si ça ne vous est jamais arrivé, lucky you ! Ces femmes je vous jure ! Elle avait certainement passé une très bonne nuit, c'était certain. Un sur deux, c'était déjà pas mal ! Ma main quitte le creux de son dos afin de rejoindre sa petite tête, que je caresse délicatement, afin de l'inciter à quitter les bras de Morphée.


    - Wake up sunshine...

Je caresse ses cheveux jusqu'à ce qu'elle commence à bouger et à ronchonner, bien décidée à dormir encore un peu, ce qui me fait sourire. Même endormie, elle trouvait le moyen de râler. Leannah était de loin ma meilleure amie ici et ce, depuis le jour où elle a retrouvé ma petite fugueuse, il y a trois ans de cela. Nous vivions sous le même toit depuis un peu moins de deux ans à présent et lui avoir proposé de s'installer provisoirement ici après son dégât des eaux, fut de loin une des mes meilleures idées. Me connaissant, proposer à quelqu'un de partager mon quotidien relevait véritablement du miracle et pourtant, ce fut tout naturel. J'ignore qui de Camillia ou de Leannah a plus d'importance pour moi...je dirais qu'elles sont différentes et ne tiennent pas la même place dans ma vie. Lia est la marraine de ma fille, celle sur qui je peux me reposer, un peu comme une petite soeur ou plutôt comme une seconde maman, ce qui est étrange vu son jeune âge, mais il a quelque chose de rassurant chez elle et de reposant. Je sais que je pourrais toujours compter sur elle et sur Clay. Leannah c'est... Leannah. Je m'en veux presque de la sortir de son sommeil...non c'est une blague ! Je ne m'en veux pas du tout ! Mon dos me hurle de la jeter par terre afin de le soulager. Si la manière douce ne fonctionnait pas, il me fallait passer à la vitesse supérieure. Je rajoute donc d'une voix un peu plus ferme mais toujours amicale

    - Aller on se réveille feignasse ! Tu m'explose le dos !

C'était plus la douleur que la situation qui me dérangeait. J'aurais pu rester comme ça pendant des heures. Avoir Leah à mes côtés était toujours un plaisir...du moins quand je n'avais pas le dos et la nuque en compote. Pas de réaction ? Très bien ! Je descends doucement mes mains jusqu'à ses côtés et commence à la chatouiller, priant pour ne pas me recevoir un coup. J'avais déjà bien assez mal comme ça ! La jeune femme se réveille en sursaut et commence à s'agiter dans tous les sens, tentant de se dégager de mon emprise. Je la rattrape de justesse, juste avant qu'elle ne heurte le sol, lui lâchant en riant

    - L'alcool ne te fait de bien dis donc !



© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


SECRET LIFE

▌ Age : 25 ans
▌ Intégration : 3
▌ Alter Ego : Katie Cassidy
▌ Nombre de messages : 42
▌ Date d'inscription : 24/06/2013
: 29

Votre petite vie
Statut: Célibataire
Dispo pour RP ?: Oui
Ta petite vie:

MessageJeu 4 Juil - 16:42



ce qui rend les amitiés indissolubles et double leur charme est un sentiment qui manque à l'amour : la certitude.


Une soirée tranquille, voilà ce à quoi je devais m'attendre pour ce soir. La petite Lily était parti dormir chez sa marraine, Camilla. La maison semblait vide sans elle, mais cela faisait du bien parfois de se retrouver en tête à tête avec son meilleur ami. Benjamin était un père formidable, bien plus dévouée pour sa fille que pour lui même, mais je le comprends car je suis pareille, alors que Lily n'est même pas ma fille. Cela faisait maintenant deux ans que je vivais aux côtés de la famille O'Donnell, et je dois avouer que c'était plutôt plaisant. Je dois même dire que ce dégâts des eaux dans mon appartement était la plus belle chose qui m'es arrivée dans toute ma vie. La complicité que j'entretenais avec Ben' était exceptionnelle, j'aimais ça, on partageait pleins de choses ensembles. A première vu, tout le monde croit que nous sommes en couple tous les deux, alors que c'est totalement faux, pourtant beaucoup disent que l'on irait parfaitement ensembles... Devrais-je les croire ? Qu'importe, ce n'était pas ma première pensée quand je voyais le beau brun.

La maison était calme, nous avions mangé tous les deux devant la télé, ouvrant une bouteille de bon vin. C'était plutôt sympas en y repensant. C'était rare, mais tellement agréable, il faut dire que passer du temps avec Benjamin était vraiment mon passe temps préféré, sans oublier la petite Lily bien entendu. C'était une véritable princesse, j'aimerais vraiment pouvoir avoir une petite fille aussi merveilleuse dans quelques années. Bref, je m'égare... Alors que nous avions mis un film comme on les aime, je m'étais endormie paisiblement dans les bras du jeune homme, ma tête sur ses genoux. Je dormais profondément. Le jour vint à se lever, et visiblement Ben' avait décidé de me réveiller... Et comme la manière douce ne marchait pas, il passa par la manière forte. Il me connaissait si bien, alors sans plus attendre voyant que je ne me réveillais pas sous ses caresses, il prit  l'initiative de me chatouiller. Ma réaction fût imminente. Je sursautais et me tordais dans tous les sens, je ne supportais pas ça mais venant de lui cela ne me gênais pas. Je riais aux éclats, puis entendit sa remarque. Comme ci l'alcool avait un quelconque impact sur moi. Alors assise sur mes genoux, je le regardais en souriant...

- Tu dois te tromper de personne, moi boire de l'alcool ? Jamais !

Dis-je avec un air d'innoncente. Je compris qu'il avait très mal au dos à cause de cette nuit passée sur le canapé, cependant c'était tellement bon de se réveiller dans les bras de quelqu'un.

- Je suis désolée pour ton dos Ben', mais je dormais si bien..

Je lui fis un léger bisou sur la joue avant de me lever pour me diriger vers la cuisine, j'avais un petit creux, et puis il était temps de déjeuner. J'étais de bonne humeur, et cela faisait longtemps que je ne m'étais pas sentie aussi bien, étrange n'est-ce pas ? Cela dit c'était plutôt agréable. De plus, le soleil était au rendez vous.

- Je te prépare quelque chose ?

made by ℬlue ℐⅴy

_________________

leannah b. lowell

« On passe sa vie à dire adieu à ceux qui partent, jusqu'au jour où on dit adieu à veux qui restent - Maitre Gims »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ecrivains du mois
avatar

SECRET LIFE

▌ Age : 34 ans
▌ Intégration : 28
▌ Alter Ego : Stephen Amell
▌ Nombre de messages : 186
▌ Emploi : Prof d'anglais au lycée
▌ Date d'inscription : 08/05/2013

MessageVen 5 Juil - 1:24






Ce qui rend les amitiés indissolubles et double leur charme est un sentiment qui manque à l'amour : la certitude.

Leannah + Benjamin

En voilà un réveil en fanfare. D'ordinaire, c'était plutôt Lily qui me réveillait avec cette douceur-là, souvent en me sautant dessus en hurlant, heurtant d'ailleurs souvent mes parties au passage. Il était plus rare que ce soi moi qui passe à l'attaque de bon matin. En général, je ressemble plus à un ours mal léché qu'à un nounours qui veut s'amuser. C'était encore un des effets positifs qu'avait cette jeune femme sur moi. J'étais serein, tranquille et vraiment de bonne humeur et c'était plutôt agréable en soi, mais à petites doses hein. Jouer les mecs enjoués et constamment exaltés n'était vraiment pas mon genre.
Ce matin-là donc, l'ours mal léché laisse un peu de place au nounours, alors que je chatouille mon amie qui se débat de toutes ses forces, manquant d'ailleurs de s'écraser la figure au sol. Je l'attrape sans grandes difficultés, avant de la poser délicatement au sol, prétextant que cette chute était due à l'alcool et aucunement à mes doigts qui l'enquiquinaient quelques instants plus tôt. Je lâche un petit rire face à sa mauvaise foi, avant qu'elle ne s'excuse pour mon dos.
J'ignore pourquoi, mais j'étais persuadé qu'elle ne s'en voudrait même pas une seule seconde pour la douleur insoutenable (ahem) qui envahissait mon dos à l'instant même. C'était une véritable marmotte et son lit était en général son meilleur ami. Autrement dit, j'étais doublement son meilleur ami la nuit passée ce qui expliquait qu'elle avait tant de mal à s'éveiller. J'avance ma main de son visage et le pince le nez, secouant doucement sa tête de gauche à droite, un peu comme je le faisais parfois à Lily, avant de lui répondre


    - Ca, j'avais remarqué blondie !

Elle n'était pas blonde, je le savais, mais je la surnommais ainsi depuis le regrettable jour (regrettable pour elle s'entend) où j'avais trouvé une petite mèche blonde dissimulée dans sa crinière. Elle tentait en vain de me convaincre que cette mèche était naturelle "c'est à cause du soleil Ben je t'assure ! Je l'ai depuis toute petite !" mais j'étais persuadé que c'était là, un vestige d'une erreur capillaire passée, qu'elle n'assumait plus.
Je lâche rapidement son nez, avant qu'elle ne s'approche, posant un baiser sur ma joue, juste avant de rejoindre la cuisine. Je soupire de soulagement alors que je me lève enfin et m'étire de tout mon long. Mon dos craque, mes vertèbres reprennent leurs places et je grogne un peu...c'est que c'est douloureux ce genre de chose !
Je me tords dans tous les sens afin que tous les os qui le souhaitent, puissent avoir une occasion de craquer, alors que mon amie me propose de préparer le petit déj.


    - Encore heureux ! Tu me dois bien ça !

Je lui donne une tape sur les fesses en passant, avant de rejoindre la salle de bain. Par réflexe, j'ôte mon t-shirt comme je le faisais tous les matins, avant de m'asperger le visage d'eau, de rapidement me brosser les dents et de retrouver de nouveau la cuisine, où je m'installe sur une chaise, comme un pacha, alors que la jeune femme s'affaire à la préparation de notre repas. Je la regarde faire quelques instants en silence, une vraie petite femme d'intérieur ! Je ne peux m'empêcher de lui faire une remarque à ce sujet

    - T'es bonne à marier dis donc...je t'embauche comme cuisinière, ça te tente ?!

Je lui lance un de ces regards moqueur et taquin dont j'avais le secret, en passant ma main sur mon crâne, sans me défaire de mon sourire. Il y avait deux personnes capables de me faire sourire au moins dix minutes d'affilée : Lilly et Leannah. Reprenant mon sérieux, je tapote la table de mes immenses mains afin de m'assurer d'avoir toute son attention, avant de la questionner   

    - T'as quelques chose de prévu aujourd'hui ?


© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


SECRET LIFE

▌ Age : 25 ans
▌ Intégration : 3
▌ Alter Ego : Katie Cassidy
▌ Nombre de messages : 42
▌ Date d'inscription : 24/06/2013
: 29

Votre petite vie
Statut: Célibataire
Dispo pour RP ?: Oui
Ta petite vie:

MessageVen 5 Juil - 2:13

    Bon d'accord, je n'étais pas toujours la petite fille sage qu'avait connu mes parents mais je me débrouillais quand même. Beaucoup disent de moi que je suis un ange en apparence mais une vraie petite diablesse à l'intérieur. J'adorais en jouer, et c'est ce que je fis dès mon réveil d'ailleurs. Ben m'avais cherché en me chatouillant pour que je daigne ouvrir les yeux, cependant il n'y avait qu'une seule personne qui pouvait faire ce genre de chose sans que je ne grogne derrière et c'était bien lui. Etrange n'est-ce pas ? Mon caractère bien trempé, je ne le retrouve pas lorsqu'il est près de moi, il m'apaise, me rends toute gentille, toute douce, et c'est ça qui fait de lui quelqu'un d'exceptionnel à mes yeux. Avant lui, je n'étais pas du genre à faire toute ces petites choses gentilles, jouer les femmes à mariées, ou encore avoir des petites attentions comme je le fais chaque matins lorsque je passe dans la salle de bain. Pourquoi ? Je fais toujours attention à ce que tout soit à sa place, pour que Ben' n'est pas à chercher quoi que ce soit, ou encore lorsqu'il rentre du travail et que je sais qu'il va être totalement épuisé, je lui prépare un bon petit repas... Je ne me reconnais pas près de lui, mais j'aime plutôt ça. Après tout ce n'est pas mon meilleur ami pour rien. J'adore faire toute ces choses, je me sens utile grâce à ça, et je sens que j'ai enfin trouvé ma place dans ce monde de folie.

    - Un jour il va falloir que tu songes à me trouver un autre surnom, je crois te l'avoir déjà dit n'est-ce pas ?

    Lançais-je avec un air peu sur de moi. Je savais que quoi que je dise, il ne le ferait pas car il adorait me taquiner et que ce surnom était pour nous une anecdote plutôt amusante, enfin pour lui je tiens à le préciser. Il s'est toujours moqué de cette mèche de cheveux plus clair que les autres, et j'ai beau faire toutes les teintures possible cette dernière revient toujours, je pense que la meilleure des solutions serait que je redevienne la belle blonde que j'étais autrefois.
    Sans plus attendre je quittais le salon afin de rejoindre la cuisine pour préparer le petit déjeuner, je rigolais face à sa remarque... Le pauvre il devait vraiment me détester pour son mal de dos. J'allais donc me faire pardonner en lui préparant un petit déjeuner digne de ce nom. Pendant qu'il filait dans la salle de bain, je mis le toaster en route pour faire griller des tartines, réchauffa le café afin de lui en servir une tasse, puis sortit le jus d'orange. La table était mise, et le jeune homme vint à nouveau me rejoindre, et s'installa à table. Je pris la casserole remplit de café et alla près de lui afin de lui servir. Je le regardais, le sourire aux lèvres.

    - Cuisinière ? Pas tellement ! Mais Madame O'Donnell, je veux bien !

    Lançais-je avec un sourire coquin, bien sûr je le taquinais, loin de moi l'idée de me marier, je n'avais que vingt cinq ans après tout. Une fois servit, je pris le temps de me servir à mon tour un verre de jus d'orange et le thé que je m'étais préparé quelques minutes avant, puis alla m'assoir aux côtés de mon ami. Je pris mon couteau et commençais par beurrer une de mes tartines, tout en répondant à la question de ce charmant jeune homme.

    - Rien de spécial, et toi joli coeur ?

_________________

leannah b. lowell

« On passe sa vie à dire adieu à ceux qui partent, jusqu'au jour où on dit adieu à veux qui restent - Maitre Gims »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ecrivains du mois
avatar

SECRET LIFE

▌ Age : 34 ans
▌ Intégration : 28
▌ Alter Ego : Stephen Amell
▌ Nombre de messages : 186
▌ Emploi : Prof d'anglais au lycée
▌ Date d'inscription : 08/05/2013

MessageMer 10 Juil - 1:38






Ce qui rend les amitiés indissolubles et double leur charme est un sentiment qui manque à l'amour : la certitude.

Leannah + Benjamin

Blondie. En voilà un surnom totalement inapproprié dans le cas de la belle brune qu'était mon amie. Et pourtant, je trouvais qu'il lui collait à la peau, peut-être pas capillairement parlant, mais pour tout le reste, ma chère Leannah avait souvent tout d'une blonde. Camillia elle, préférait penser que j'appelais la jeune femme ainsi car je souhaitais secrètement me mettre en couple avec une blonde...mais l'avis de Lia n'est pas à prendre en compte tout le temps. Clay lui grillait le cerveau par son amour trop important et elle n'avait pas toujours les idées très claires. Les choses étaient comme elles étaient : je l'appelais ainsi à cause de sa mèche récalcitrante ET à cause de certaines de ses actions, franchement marrantes. Point !
Alors que je la taquine une fois de plus, je reçois une remontrance vraiment effrayante (sentez là une fois de plus l'ironie), à laquelle je ne peux m'empêcher de rigoler une fois de plus. J'avance mon immense main près de son petit visage que j'attrape entre mon pouce et mon index, avant de secouer de nouveau sa tête de gauche à droite

    - Mais ça te vas si bien...c'est totalement toi !

Avant de m'avancer et de poser un baiser affectueux mais un brin moqueur sur son front. Je rejoins ensuite la salle de bain, pour revenir m'installer à table quelques instants après, bien décidé à manger et simplement manger. Je l'avais bien mérité après la nuit que je venais de passer ! Je la regarde donc s'affairer, telle une vraie petite femme d'intérieur, en souriant. C'était quand même bien agréable et appréciable de vivre avec une femme, vraiment. Et puis elle était merveilleuse avec Lilly...bon sang. J'ai presque l'impression d'entre parler Lia. L'odeur du café me sort de mes pensées, alors que ma coloc s'approche et m'en sert un peu, juste avant que je ne lui lance une petite plaisanterie sur ses talents de cuisinière. Elle me répond alors, un brin coquine que le poste que je lui proposais ne l'intéressait pas, mais que celui d'épouse lui conviendrait mieux. Je ris jaune, étrangement mal à l'aise par cette remarque. Mme O'Donnell ? Ça faisait bien longtemps que je n'avais pas entendu ces quelques mots qui me renvoient brutalement dans mon passé. Malgré tout, je décide de me ressaisir en le prenant à la rigolade et en jouant le jeu. Leannah n'était pas sensé savoir et je ne voulais pas gâcher la matinée. Autant essayer d'en plaisanter et conserver la bonne ambiance. Je la laisse donc poser le café, avant de l'attraper fermement par la taille, la faisant tournoyer pour l'installer sur mes genoux. Le bras droit posé dans son dos, je la fais doucement basculer dans le vide, la tenant fermement, avant de la surplomber en passant ma main de libre dans ses cheveux et de lui dire en souriant
    - Ah oui ? Ca t'intéresserait ?

Avant de plonger un regard pseudo charmant dans le sien. Je perds vite mon sérieux face à son air plein de surprise et laisse s'échapper un petit rire, avant de la remettre sur ses pieds avec une aisance incroyable
    - Je baptise donc : femme de Benjamin O'Donnell ! C'est officiel !

C'était bien plus simple pour moi de formuler les choses ainsi que de prononcer les mots "Madame O'Donnell". Une fois Leannah redressée, je lui donne une nouvelle tape sur les fesses, avant de lui dire les, tel un macho
    - Et maintenant, femme : nourrit moi !

Avant de rire de nouveau. Elle voulait le poste de femme . Très bien. Elle allait en avoir du boulot, parce que franchement, je n'étais vraiment pas un cadeau. Une fois la plaisanterie terminée, je demande donc à mon amie son programme de la journée. Je n'avais pas Lilly et je n'avais vraiment pas envie de passer la journée seul. Heureusement pour moi, la jeune femme me répond qu'elle était libre. Génial ! Je lui réponds donc, un large sourire aux lèvres
    - Et bien je passe la journée avec ma meilleure amie !

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


SECRET LIFE

▌ Age : 25 ans
▌ Intégration : 3
▌ Alter Ego : Katie Cassidy
▌ Nombre de messages : 42
▌ Date d'inscription : 24/06/2013
: 29

Votre petite vie
Statut: Célibataire
Dispo pour RP ?: Oui
Ta petite vie:

MessageLun 15 Juil - 20:52

Ce surnom pourrait très bien me taper sur le système sachant ce qu'il représentait, mais lorsque cela venait de Benjamin, cela m'étais égal. Bien au contraire, ça me faisais plus sourire & rire qu'autre chose. Je savais qu'il faisait ça pour me taquiner, mais également pour me charier. Il adorait ça, et vous connaissez le dicton, qui aime bien châtie bien ! Alors écoutez moi personnellement ça me va très bien. Je faisais la fille énervée mais au fond je n'arrivais pas à lui en vouloir, c'était Benji', je ne pouvais pas lui faire la tête comme ça, il m'en fallait beaucoup plus. Il attrapa alors mon visage entre ses deux doigts et je souriais avec une petite tête coquine...

- Tu aimes te foutre de moi en réalité hein ! Pfff t'es même pas drôle, tu mériterais que je te boude jusqu'à la fin de ma vie tient !

Je pouffais de rire en même temps que je parlais. C'était comme ça en tout temps entre lui & moi. Nous n'étions pas meilleurs amis pour rien et pourtant on ne se connait pas depuis bien des années pour une telle complicité, mais j'adorais ça. D'un coup de tête je pris l'initiative de me lever tandis que le beau jeune homme s'affessa vers la salle de bain. Je commençais donc à préparer le petit déjeuner, jusqu'au retour de Benji' dans la cusine. Nous commençons alors à plaisanter de nouveau, et très vite le sujet dévia sur le fait que je pouvais devenir Madame O'Donnell... Après tout pourquoi pas ? C'était qu'un papier, car on vivait déjà ensembles. Bref, heureusement j'avais dis tout cela pour plaisanter, mais je voyais que Ben' rentrait dans mon jeu et cela me fis plutôt rire. J'adorais passer des moments comme ça avec lui. Je n'avais vraiment pas le temps de m'ennuyer. Alors que je venais de lui servir un café devant lui. Je me laissais entrainer dans ses bras afin de m'assoir sur ses genoux.

- Beh pourquoi pas ? Lançais-je en plaisanter avant d'ajouter... Hum j'aime ça !

Il me laissa reprendre appui sur mes deux pieds et je m'installais non loin de lui afin de déjeuner à mon tour. Malgré ma merveilleuse nuit, je mourrais de faim. Cependant sa remarque me fit exploser de rire ! Comme ci j'y croyais. Femme nourrit moi ! Il ne manquerait plus que ça tient ! Je le regardais d'un air qui voulait dire, mais qu'est ce que tu dis toi ! Puis je lui fis un petit signe à l'aide de ma main, la secouant à côté de ma tête, l'air de dire tu es complètement atteint. Puis je croquais dans l'une de mes tartines. Cela faisait un bien fou de manger, il fallait pour bien commencer la journée. Je regardais le jeune homme, lui aussi avait l'air de prendre plaisir à manger. Puis il se mit à me demander ce que j'avais de prévu aujourd'hui, et je lui retourna la question. Surprise de sa réponse, je lui lançais un petit sourire...

- Ah oui ? Et qu'est ce que tu as en tête ? Car autant te dire que je suis dure à occuper !

_________________

leannah b. lowell

« On passe sa vie à dire adieu à ceux qui partent, jusqu'au jour où on dit adieu à veux qui restent - Maitre Gims »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

SECRET LIFE


Message

Revenir en haut Aller en bas
 

Ce qui rend les amitiés indissolubles et double leur charme est un sentiment qui manque à l'amour : la certitude. - Leannah et Benjamin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sam et Frodo ou une amitié malsaine ?
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
» L'amitié d'Herbert Pagani.
» ce merveilleux mot Amitié
» Granma Internacional rend hommage à Toussaint Louverture

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Start All Over :: •• LA VIE, LA VRAIE •• :: Paddington :: Logements :: Maison de Benjamin et Lilly O'Donnell & Leannah B. Lowell-