Start All Over
    BIENVENUE


    Tout d'abord, bonjour à toi ! Si tu es venu sur ce forum, c'est que tu as du croisé son adresse quelque part dans la grande toile de notre ami Internet. Visite le donc, je t'en prie =). Nous espérons qu'il te plaira et te donnera envie de t'y inscrire. Nous sommes ici pour de plus amples renseignements.
    Pleins de Scénarios sont à ta disposition, n'hésites pas à y jeter un coup d'oeil.

    L'équipe de STAO.



 

Partagez | 
 

 SAMUEL † black, the dark of ages past (PV ARYANNA)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

SECRET LIFE


MessageDim 9 Juin - 14:38

Comment dire qu’il n’aimait pas ces séances de psychanalyse ? Devoir balancer les détails de sa vie à une personne inconnue… Ce n’était pas quelque chose qu’il aimait particulièrement, parce que se dévoiler… c’était trop difficile. Il avait été quand même capable du pire pour pouvoir s’en sortir mais il ne voulait pas que ça s’apprenne. Il était pudique sur sa vie, et ça le rendait fou de voir que certaines personnes balançaient leurs vies dans les détails aux premiers venus. Mais il savait se protéger, il mettait un mur étroit et mince entre les autres et lui. Mais ce n’était pas avec Aryanna qu’il allait réussir. Elle avait su le pénétrer avec profondeur en entrant dans son esprit et le faire parler comme un moulin à paroles.

Il pénétrait dans le bureau de la jeune femme. Elle faisait partie de l’agence qui lui avait permis de s’offrir une nouvelle vie, et la pièce était sublime. Un style très pur qui met à l’aise, mais pas de canapé pour ne pas se croire dans un asile psychiatrique. Un peu partout, quelques plantes vertes qui offrent un apaisement calme et parfait, propice à la confidence entre le patient et son thérapeute. De ce côté, un beau pouf sombre et un sofa de la même couleur. Certains tableaux verts nous donnent un aspect naturel et le meuble principal de la pièce n’est jamais utilisé par Aryanna qui préfère s’installer sur le sofa, avec son patient. Mais la relation entre Samuel et Aryanna a bien évolué depuis. Après la méfiance, la confiance. Après la confiance, l’attirance. Et ce dernier sentiment prend le pas sur tout le reste, affolant, amoureux, tendre mais passionné. Les regards en disent beaucoup plus long que les gestes et tendrement, ils arrivent à comprendre l’électricité que produit l’autre.

Samuel attendait patiemment dans la salle d’attente, espérant ne pas trop être en retard. Il était parti travailler sur une affaire étrange, ses favorites, mais ça lui avait pris plus de temps qu’il n’imaginait. Les psychopathes, ça ne courait pas les rues, mais quand il pouvait en attraper un, c’était tant mieux. Mais il n’aimait pas faire attendre Aryanna, et il se tordait nerveusement les mains.
Revenir en haut Aller en bas


SECRET LIFE

▌ Intégration : 12
▌ Alter Ego : Rachel McAdams
▌ Nombre de messages : 82
▌ Date d'inscription : 08/06/2013

MessageLun 10 Juin - 4:27

black, the dark of ages past
Aujourd'hui, c'est lundi. Une nouvelle semaine qui commence. Installée au volant de sa voiture, Aryanna se rend à son cabinet. Vous entendez ça, à 25 ans et à peine graduée, elle avait déjà son propre cabinet et ses propres patients. Jalousée par tous ses petits camarades de promotion, elle jubilait. Elle avait gagné le gros lot avec ce poste. Finalement, le travail ça payait ! Toutes ces années de privations, d'absence de vie sociale et de regards de travers lancés à la "lèche-botte", la "chouchoute des profs" et d'autres encore, avaient fini par payer. En 15 minutas à peine, elle arrive sur les lieux. Il n'y avait pas de bouchon à cette heure-ci...à 6h30 me direz-vous, rares sont les gens à quitter leurs domiciles. Son premier patient devrait arriver à 10 h, alors pourquoi s'agiter aussi tôt ? Était-elle insomniaque ? Une accro du boulot ? Ou simplement folle ? Non, rien de tout cela. Elle n'était pas spécialement heureuse de rester chez elle dernièrement dirons-nous. La vie n'était pas toute rose et elle avait beaucoup de mal à supporter les tensions incessantes qui régnaient dans son foyer, si serein jusqu'alors. La seule solution qu'elle trouve alors, pour s'aérer l'esprit et fuir ce quotidien si pesant est de se précipiter à son cabinet et d'y rester le plus longtemps possible...c'est un peu lâche, je vous le concède, mais il lui faut bien faire avec les moyens du bord.

Elle se gare sans peine sur la place de parking qui lui est réservée (ceux qui prétendent que les femmes ne savent pas conduire se méprenne totalement!), jette un rapide coup d'oeil à son reflet dans le rétroviseur, avant de descendre de sa petite Austin Mini bleu ciel, les bras chargés de ses dossiers et de son tout nouveau laptab, un petit joujou acheté par son cher et tendre, cherchant à se faire pardonner ses absences et son manque chronique d'intérêt pour sa moitié. Elle l'avait accepté (c'est tout de même un sacré bijou de technologie cette petite chose là), mais ne lui avait pas pardonné...le pardon, tout comme l'amour, ça ne s'achète pas !

La matinée se déroule plutôt tranquillement et les patients défilent. Elle prenait de plus en plus ses marques dans ce nouveau rôle qui était le sien, ce qui était plutôt appréciable. Après avoir rapidement englouti son déjeuné apporté par sa secrétaire, elle se replonge dans ses dossiers, sans même voir l'heure passer. Mince ! Il était presque 14h ! Le lundi était le début de la semaine certes, mais c'était surtout le jour d'un rendez-vous bien particulier. Le lundi après midi était en général le jour que choisissait Samuel Nightingale pour prendre ses rendez-vous. Elle range rapidement sa pile de paperasse, sort un petit miroir du tiroir de son bureau, attrape son sac à main et entreprend de se refaire une beauté. Elle réajuste le noir autour de ses yeux, faisant alors ressortir ses pupilles d'un vert clair, applique du rouge sur ses lèvres et arrange ses boucles. 14h10. Elle était en retard pour la session. Elle tapote légèrement le haut de ses pommettes afin de reprendre quelques couleurs, range tout son bazar et tente de regagner la salle d'attente en passant rapidement sa main sur sa jupe crayon afin d'en retirer les plis. Elle n'en faisait pas autant pour tous ses patients, rassurez-vous, mais Samuel était un patient particulier...très particulier. Il y avait quelque chose...d'électrique entre eux, d'inexplicable, mais surtout d'effrayant. Ce genre de chose n'était pas permis pour elle, pour de multiples raisons...elle était sa psychologue, elle n'avait pas le droit. Et elle était fiancée. Tout ça était mal ! Avant d'ouvrir la porte, elle inspire profondément, afin de reprendre ses esprits. Il lui fallait être professionnelle. Malgré tout, elle passe une fois de plus sa main dans ses boucles, avant de la porter à la poignée et de tirer sur la porte, en tachant de paraître le plus détendue possible.

Elle le cherche du regard, impatiente de le revoir. Il était là, assit tranquillement, l'air tendu... Mignon ! Depuis le temps qu'ils se connaissaient, il avait toujours cette pointe d'appréhension dans le regard quand ils se voyaient. En général, on ne trouvait pas uniquement de l'appréhension dans le regard d'Aryanna à l’approche d'un de leurs rendez-vous...c'était bien pire ! Elle marque une petite pause, le détaillant du regard et son palpitant s'emballe. Inutile de se tapoter les joues, elle rougit légèrement, avant qu'un petit sourire s'affiche sur ses lèvres rouges. Elle se racle la gorge afin d'attirer son attention, avant de prendre la parole

• Bonjour Samuel...on y va ?
(c) sweet.lips



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

SAMUEL † black, the dark of ages past (PV ARYANNA)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Liste Dark Ages Bretons --- CoE
» Black Hole RPG
» Démo Dark Age
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» New codex black templar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Start All Over :: •• ON CLIQUE SUR PAUSE •• :: Ohh...Goodbye ! :: Rps finis/abandonnés-