Start All Over
    BIENVENUE


    Tout d'abord, bonjour à toi ! Si tu es venu sur ce forum, c'est que tu as du croisé son adresse quelque part dans la grande toile de notre ami Internet. Visite le donc, je t'en prie =). Nous espérons qu'il te plaira et te donnera envie de t'y inscrire. Nous sommes ici pour de plus amples renseignements.
    Pleins de Scénarios sont à ta disposition, n'hésites pas à y jeter un coup d'oeil.

    L'équipe de STAO.



 

Partagez | 
 

 Le début d'une nouvelle ère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Ecrivains du mois
avatar

SECRET LIFE

▌ Age : 34 ans
▌ Intégration : 28
▌ Alter Ego : Stephen Amell
▌ Nombre de messages : 186
▌ Emploi : Prof d'anglais au lycée
▌ Date d'inscription : 08/05/2013

MessageVen 24 Mai - 17:20




Le début d'une nouvelle ère

    - Très bien, merci !
Je raccroche le téléphone et jette un rapide coup d'oeil dans le salon : il y avait du travail. J'étais en ligne avec l'agence, qui m'avait trouvé une jeune fille au paire. Elle ne devrait plus tarder à passer, pour le premier entretient. Heureusement, Lilly n'était pas présente. Pour cette première rencontre, je préférais que la princesse ne soit pas là, pour des raisons de sécurité. Comment ça ? Et bien je me disais que si la jeune femme qui allait passer son année chez nous, était un peu trop bizarre, c'était mieux que je la rencontre moi seul. Je ne voulais pas risquer qu'elle s'y attache, si c'était pour que je refuse au final sa candidature.
A vrai dire, j'appréhendais cette rencontre. Depuis notre arrivée à Sydney, rares étaient les personnes à partager notre quotidien. Nous n'avons toujours été que tous les deux et ça me convenait très bien comme ça. Cependant, la petite puce grandissait et avait besoin de plus en plus d'attention. Camillia et Clayton m'avaient longtemps aidé, mais aujourd'hui, ils s'apprêtaient à commencer leur propre vie et je ne pouvais pas leur imposer de prendre le relais aussi souvent qu'auparavant. On m'a donné de nouvelles classes, ce qui signifiait plus de travail. J'avais vraiment besoin d'un coup de main.

Après avoir mis un peu d'ordre dans la pièce principale, je file me changer...mon vieux t-shirt taché de la peinture faite par Lilly, ce n'était peut-être pas le mieux pour une première rencontre. J'enfile donc une chemise noire assez basique, avant de retrouver le salon et de me laisser tomber sur le sofa. Je m'apprêtais à accueillir une parfaite inconnue dans mon quotidien...
De petits coups se font entendre à la porte : l'heure était arrivée. Je me rends donc à la porte, que je déverrouille rapidement et tire sur la poignée. Je me retrouve alors face à une petite brune, à l'air un inquiet...vraiment minuscule.

    - Hum...bonjour... Livia je suppose ? Entrez donc !
Je passe ma main dans ma nuque, alors que je m'écarte de l'embrasure de la porte pour laisser la jeune femme entrer. Une fois cela fait, je referme la porte derrière nous deux : les festivités étaient à présent lancées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité

SECRET LIFE


MessageVen 24 Mai - 18:26

le début d'une nouvelle ère
Livia feat Benjamin.

C’était une nouvelle vie qui commençait pour moi à Sydney et j’étais bien décidée à faire en sorte qu’elle se passe mieux que la précédente. Il m’avait fallut beaucoup d’efforts, de temps et de courage pour me décider à rester à Sydney et à repartir de zéro. Je ne comptais pas faire des efforts pour rien ou laisser ma vie partir à volo une nouvelle fois. Je décidais donc je me prendre en main et de partir définitivement à la recherche de tout ce qu’il me faudrait pour vivre ici. Avant tout un emploi, un logement et peut-être même quelques connaissances. On m’avait soufflé l’idée de devenir fille au pair ce qui me permettrait d’obtenir tout cela en même temps et peut-être même de m’aider à mieux m’intégrer en ville et repartir d’un meilleur pied. J’avais pris à peine quelques jours pour me décider et je ne connaissais pas encore Sydney que je me présentais dans une agence qui se chargeait de gérer les familles cherchant des jeunes filles au pair. J’ignorais même que ce genre d’agence existait et je fus plus que surprise de découvrir leur mode de fonctionnement qui me parut plus que particulier. On me donna un formulaire à compléter, je passais un entretien avec une personne de l’agence qui posa des questions qui me semblaient étranges, mais auxquelles je répondais volontiers. En définitive c’était un véritable entretien d’embauche que je passais simplement dans l’espoir de trouver une famille qui pourrait m’accueillir. Sortie de cela, je dus attendre à peine deux jours avant qu’on m’appelle me disant que j’avais un entretien avec une famille. On me donna juste l’adresse à laquelle je devais me rendre en me disant que j’y étais attendue le plus tôt possible.

C’est donc en quatrième vitesse et avec un brin d’anxiété que je me préparais, réalisant que je n’avais même pas un nom ou une information importante sur la famille en question. Combien d’enfants ? De quel âge ? Quel genre de couple ? Rien. Je n’avais pas pensé à poser ses questions et je ne savais de ce fait pas à quoi m’attendre. Je n’avais pas envisagé une seconde que les choses se passeraient ainsi et j’étais convaincue qu’on me donnerait le temps et les informations nécessaires avant de me jeter dans la gueule du loup. Et bien non. J’allais devoir me débrouiller seule, là-dessus j’avais l’habitude, et poser moi-même les questions pour savoir dans quoi je risquais de me retrouver embarquée sans pouvoir rien faire. En effet j’avais cru comprendre que si je convenais à une famille je pouvais m’y installer presque le jour même, mais j’avais dut tirer les vers du nez de la femme qui m’avait fait passer l’entretien pour qu’elle finisse par m’avouer que si c’était moi qui ne me sentais pas à l’aise avec la famille, je ne pourrais pas dire non. Et c’était alors tout un tas de question qui défilaient dans mon esprit. Dans quoi me suis-je embarquée ? Comment vais-je faire ? Sur qui vais-je tomber ? Je n’en savais rien et n‘avais aucune idée de comment pourrait se passer cet entretien.

Quoi qu’il en soit et malgré mon stress, je me présentais à l’adresse qu’on m’avait donné, à peine une heure après l’appel que j’avais reçu. Je m’arrêtais devant la porte, examinant rapidement la tenue que j’avais choisit, une robe simple avec un leggings et une paire de bottines, hésitant une seconde à la recherche d’une sonnette avant de me décider à frapper. Trois coups très légers, espérant presque que la personne de l’autre coté de la porte n’entendrait pas et que je pourrais ainsi partir prétextant qu’il n’y avait personne. Je ne perçus pas le moindre bruit avant de voir la poignée bouger et la porte s’ouvrir finalement. Je me tenais droite comme on me l’avait appris, je n’étais pas très grande et il fallait bien avouer que me tenir vouter me rapetissait un peu plus encore. Je me retrouvais face à un homme que je n’avais encore jamais croisé à mes souvenirs. Je l’observais un instant sans pour autant le dévisager, essayant d’en découvrir le maximum sur lui et sa famille avant d’aller plus loin. Il était certain que j’étais attendue et si je n’avais aucune idée de son nom, lui avait eut le mien. C’était certainement mieux ainsi, au moins j’aurais une facilité pour demander son identité. Je ne savais pas si la poignée de main était d’usage et hésitais à plusieurs reprises avant de laisser cela de coté. « Bonjour. Oui c’est bien ca. Merci. » Je prenais garde à éviter tout contact malencontreux en passant devant lui et entrant dans la maison. De l’extérieur le bâtiment était simple et semblait agréable tout comme le quartier. L’intérieur restait à peu près dans le même style. S’il n’y avait pas eut des dessins d’enfants ici ou là j’aurais douté de la présence d’un ou même plusieurs enfants dans ces lieux. J’avançais doucement, sans m’incruster trop dans la maison, je n’étais pas à l’aise du tout et j’hésitais à chaque pas, à chaque mouvement. « Je ne sais pas vraiment comment ce genre d’entretien est censé se passer alors … » Je me retournais pour faire face à ce que je supposais être le père de famille, ne sachant pas par quoi commencer et qui devait lancer la discussion. Ne sachant pas ce qui avait été dit de moi par les personnes de l’agence, je décidais de prendre les devants et de me présenter. « Laissez moi me présenter. Je m’appelle Livia Mancini, j’ai 24 ans, je suis d’origine Italienne. » Et à peine avais-je commencé à parler que je me demandais si c’était la bonne façon de faire et que je m’interrompais préférant ne pas entrer dans des détails qu’il n’aurait pas besoin de connaitre. « Et si vous avez des questions … enfin, je me doute que vous en avez … j’y répondrais. » Je tentais d’en rester là, mesurant mon stress autant que possible c'est-à-dire de façon assez chaotique. Je n’étais jamais très à l’aise lorsque je ne connaissais pas les gens et surtout dans des situations comme celle que je vivais à cet instant.


Revenir en haut Aller en bas

Ecrivains du mois
avatar

SECRET LIFE

▌ Age : 34 ans
▌ Intégration : 28
▌ Alter Ego : Stephen Amell
▌ Nombre de messages : 186
▌ Emploi : Prof d'anglais au lycée
▌ Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSam 25 Mai - 23:44




Le début d'une nouvelle ère

Il n'y avait en moi, pas même une once d'anxiété ou de crainte. Peut-être un peu d'appréhension à l'idée de pouvoir potentiellement tomber sur une cinglée, mais c'était tout. Et puis quand bien même ce serait le cas, je n'aurais certainement aucun souci à la ficher dehors. Comme vous pouvez le voir, je prend la vie en général, avec une certaine décontraction. Elle était déjà bien assez compliquée comme ça, pour en plus se rajouter des facteurs de stress. Bon, vous me direz "Ben enfin ! Il s'agit de ta fille là quand même!" ce qui serait une remarque tout à fait pertinente. Mais, si jamais cette pensée vous viens en tête, référez-vous à la partie disant que je pourrais sans soucis flanquer le danger à la porte à grands coups de savates dans le derrière !
Serré dans une de ces chemises dont j'avais horreur, j'attends donc l'arrivée de la jeune femme patiemment. J'espérais tout de même que ça ne serait pas une gamine d'à peine 18 ans...la situation serait alors bien étrange tout de même. C'est tout de même étrange que cette agence m'ait trouvée une candidate si rapidement, alors que je suis un père célibataire de 34 ans...je soupçonne New Life For U d'être intervenu dans cette histoire, mais ce ne sont là que de simples soupçons.

La voilà. Je m'empresse d'aller lui ouvrir et de l'inviter à entrer. Vu sa taille, j'imagine qu'elle n'est pas bien âgée. Et pourtant, quand, une fois rentrée, elle fait volt-face pour me parler, je devine que je peux tout de même rajouter quelques années à ses 18 ans supposés, bien que son style vestimentaire témoigne un peu d'une sortie plutôt récente de l'adolescence. La pauvre enfant semble tendue comme un arc (ou comme un string, c'est comme vous préférez). Je n'allais pourtant pas la dévorer toute crue (enfin, ça ça restait à voir...). Je lui réponds donc, un léger sourire au coin des lèvres
    - Rassurez vous, je ne crois pas qu'il y ait une méthode particulière...ou s'il y en a une, je m'en fiche un peu !
En effet, j'avais pour habitude de faire les choses à ma façon et ce, malgré les indications ou les contrindications. Par contre, j'attendais des autres qu'il fasse les choses à ma façon, bien entendu !
La jeune brunette entreprend alors de se présenter. 24 ans ! J'avais vu plus ou moins juste. C'était malgré tout un bébé, encore plus jeune que Lia. Je croise les bras sur mon torse, avant de lui répondre
    - Et bien, Livia Mancini, 24 ans, moi c'est Benjamin O'Donnell, 34 ans, papa d'une petite Lilly O'Donnell, 6 ans, actuellement chez sa marraine.
Je tend le bras en direction du salon, incitant la jeune femme à s'y rendre, avant de rajouter
    - On va poursuivre au salon voulez-vous ?

C'était quand même plus agréable de discuter dans le salon que dans le couloir de l'entrée ! Une fois tous deux installés, je place mes deux mains sur les accoudoirs de mon fauteuil (oui je dis bien MON fauteuil dans lequel personne n'a le droit de s'installer) avant de poursuivre mes investigations. Je l'examine avec attention grâce à mon radar interne dont la prof de danse de Lilly avait pu profiter quelques jours auparavant, tentant de la placer dans une de mes cases : était-elle une nunuche, une intello, une barjo ?... Pour le moment, les différents signaux que je perçois sont pour le moins contradictoires. Ce côté ado, contrasté par ses cheveux relevés lui donnant un air un peu plus âgé et son maquillage presque inexistant...elle reste une énigme qu'il me fallait résoudre dans les plus brefs délais. Je reprends donc la parole

    - Qu'est-ce qui vous amène ici, Liva Mancini, 24 ans ?
Mon regard dardé dans le sien, j'attends sa réponse avec impatience. On me disait intrusif, indélicat et parfois harassant...et ON a bien raison !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

SECRET LIFE


Message

Revenir en haut Aller en bas
 

Le début d'une nouvelle ère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Underworld : Nouvelle ère [DVDRiP]
» Mission de rang D : Préparation d'une nouvelle ère
» Hunger Games - La nouvelle ère - RPG
» [RP Équipage] Une nouvelle ère
» [UPTOBOX] Age of Heroes [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Start All Over :: •• LA VIE, LA VRAIE •• :: Paddington :: Logements :: Maison de Benjamin et Lilly O'Donnell & Leannah B. Lowell-