Start All Over
    BIENVENUE


    Tout d'abord, bonjour à toi ! Si tu es venu sur ce forum, c'est que tu as du croisé son adresse quelque part dans la grande toile de notre ami Internet. Visite le donc, je t'en prie =). Nous espérons qu'il te plaira et te donnera envie de t'y inscrire. Nous sommes ici pour de plus amples renseignements.
    Pleins de Scénarios sont à ta disposition, n'hésites pas à y jeter un coup d'oeil.

    L'équipe de STAO.



 

Partagez | 
 

 Abandonné - Dans belle-famille, il y a famille, et dans belle-soeur, il y a soeur ! | Aspen & Lia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Fondatrice sexy
avatar

SECRET LIFE

▌ Age : 25 ans
▌ Intégration : 253
▌ Alter Ego : Nina Dobrev
▌ Nombre de messages : 587
▌ Emploi : Directrice d'un magazine de mode
▌ Date d'inscription : 17/10/2008
: 29

Votre petite vie
Statut: Heureuse fiancée
Dispo pour RP ?: Oui
Ta petite vie:

MessageMar 16 Avr - 3:01

Aspen && Camillia
❝ Dans belle-famille, il y a famille, et dans belle-soeur, il y a soeur ! ❞


Mercredi après-midi, 15h. J'attends patiemment l'arrivée d'Aspen Mendler-Roberts, mon amie et accessoirement future belle-soeur, Mon sac Chanel beige hissé sur l'épaule et perchée sur mes talons dorés, je fais les cents pas, en scrutant ma montre. J'étais arrivée bien plus tôt aujourd'hui, impatiente de passer ces quelques instants avec celle qui deviendrait bientôt ma belle-sœur. Cette semaine était plus que chargée pour moi : nous devions sortir le prochain numéro du magasine d'ici quelques jours et avions donc du boulot par dessus la tête. Pourtant, quand je reçus ce message d'Aspen me demandant si j'étais disponible cette semaine, ce fut tout naturellement que je lui répondis que je l'étais. Ce n'était pas un mensonge ou quoi que ce soit, mais pour moi, la famille était la chose la plus importante (hormis ma mère) et, considérant Aspen comme une de mes soeurs depuis le temps que je la connaissais, je ne pouvais même pas concevoir de refuser sa proposition.

De toutes les soeurs d'Hilton, Aspen était ma préférée : elle était simple, gentille, touchante...on la confondrait presque avec une soeur Wellington. Enfant déjà, quand la petite Aspen venait à la maison et que ma mère était trop occupée pour en prendre soin, c'était moi qui me chargeais d'occuper mes deux petites soeurs qu'un an à peine séparait. Jordan avait parfois un peu de mal avec ça...Elle avait parfois l'impression qu'on lui volait sa soeur et piquait de petites crises, rapidement apaisées par un gros câlin accompagné d'un bisou. Si seulement les choses pouvaient toujours s'arranger de la même façon encore aujourd'hui...ma vie serait bien plus simple. Malheureusement, il m'avait fallut gérer à coup de négociations et de parlementations durant de longues minutes, les râleries de ma petite soeur, qui, ne comprenant pas pourquoi elle ne pouvait pas se joindre à nous, ne cessait de geindre.

Maintenant qu'Hilton et moi allions nous marier, il n'y avait aucune raison pour que ce lien particulier qui nous unissait ne ce brise. Cependant, une chose m'attristait grandement : Aspen n'était pas la personne la plus estimée dans sa fratrie, y comprit par Hilton. C'était véritablement une jeune femme formidable qui ne méritait pas la place qu'elle tenait.
Perdue dans ce flot de pensée, je ne vois pas le jolie petit bout de femme perçant dans la foule et s'approchant de moi, l'air enjoué.

« Aspen ! » Je m'écris alors en ouvrant légèrement les bras afin de l'y accueillir. « Ca me fait trop plaisir de te voir ! » A bien y réfléchir, on ne s'étaient pas vue depuis un certain temps toutes les deux. Entre le boulot et les préparatifs du mariage, je ne savais plus vraiment où donner de la tête. Et puis il fallait aussi que je gère Jordan et Dustin, qui semblaient tout deux prendre un malin plaisir à me faire tourner chèvre. Et puis ma mère, qui, trop préoccupée à roucouler, semblait revivre sa crise d'ado...un véritable cauchemar. Je desserre légèrement mon emprise sur la jeune femme, avant de porter ma main à son visage, afin d'en ôter une mèche de cheveux récalcitrante, en un geste presque maternel. « Toujours aussi belle ! » J'arrange la mèche de cheveux derrière son oreille, avant de reprendre, sans me défaire de mon sourire

« Alors, tu veux commencer par quoi ? » Je préfère quand même lui demander, c'était son moment après tout. Et puis s'il fallait que je m'écoute, je passerais tout l'après midi dans les magasins de chaussures et de sacs, ce qui n'était pas forcément des plus passionnant à la longue. J'avais vraiment dans l'idée de passer le meilleur moment qui soit en compagnie de ma petite soeur d'adoption.


_________________
I won't give up on us.
When I look into your eyes, it's like watching the night sky or a beautiful sunrise, well, there's so much they hold
And just like them old stars, I see that you've come so far to be right where you are...How old is your soul?
(ONE DIRECTION + CASSOU)


Dernière édition par Camillia L. Wellington le Sam 25 Mai - 2:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://start-all-over.1fr1.net

Modératrice canon
avatar

SECRET LIFE

▌ Age : 19 ans
▌ Intégration : 14
▌ Alter Ego : Cassandra Ventura
▌ Nombre de messages : 271
▌ Date d'inscription : 11/04/2013
: 23

MessageMer 17 Avr - 2:40


Camillia &&' Aspen
Fashion, put it all on me?



13h48. Je me trouvais enfermée dans un amphithéâtre, perdu au beau milieu de centaine d'étudiant.. Et oui, l'heure était au étude, les examens approchaient bien trop vite à mon goût, je voulais être sûre d'avoir toutes les données dont j'avais besoin et plus encore pour réussir. Je mettais toutes les chances de mon côté, hors de question d'être distraite. Mais bien sûr, tout le monde n'était pas comme moi, il n'y avait qu'à observer les étudiants dans cet amphi. Certains soupiraient, une main tenant leur tête, le regard dans le vide, trouvant le cours du professeur Turner des plus ennuyants, d'autres avaient déjà décroché depuis très longtemps, préférant parler entre eux, d'autres s'amusaient sur leur ordinateur portable, écoutant à moitié le cours et encore certains fixaient l'horloge, désespérés, les secondes passant à une lenteur inimaginable... Très peu de personne écoutait attentivement le cours, c'était bien dommage.. Pourtant, le droit civique était un cours des plus passionnants, en tout cas, à mon sens..

14h00. La sonnerie retentit.. Tous les étudiants, ou presque s'étaient levés d'un bon.. Libération, enfin.. Au contraire, de mon côté c'était la désolation, j'aurais aimé rester dans ces lieux une heure de plus. Je rangeais mes affaires, tranquillement sans même me presser. La salle se vidait à une vitesse folle, c'était impressionnant à quel point certain prenait les cours à coeur. Bien entendu c'était de l'ironie. S'il n'aspirait pas à suivre de grande étude, il fallait choisir une filière qui leur était plus accessible ou directement entrer dans le monde du travail! Il n'y avait pas de honte à se rendre compte qu'on était pas fait pour les études.. Tout le monde ne se ressemblait pas, et heureusement. Bref, je pris mes affaires, sortis mon Sidekick de ma poche avant de sortir des lieux.

14h18. Je m'étais rendue dans les toilettes histoire de me refaire une petite beauté. Je m'étais attardé devant la glace, remettant un peu de rouge à lèvre rouge, un peu de poudre aussi bref, la procédure habituelle d'une jeune femme devant son miroir. Un petit sourire clôtura le tout, j'étais magnifique. J'avais auparavant envoyé un message à ma future belle-soeur, Camillia.. Je voulais savoir si elle était libre cette après-midi, j'avais bien envie de faire les magasins et puis cela faisait longtemps que l'on ne s'était ne serait-ce que croisée. Cette dernière me répondit positivement, j'en étais ravie. Je devais juste passer à la bibliothèque récupérer un ou deux bouquins avant de me rendre sur le lieu de rendez-vous.

15h21. J'étais un peu beaucoup en retard, j'avais rencontré sur mon chemin un séduisant jeune homme à la faculté, nous avions quelque peu discuté avant qu'il ne me donne son numéro de téléphone. Bref, j'avais abusé mais j'avais fini par arriver. Je souris à Lia, trop heureuse de la revoir. Elle m'accueillit avec enthousiasme, je me diriger vers ses bras grands ouverts. Cami! Tu m'as manqué, tu sais! Lui dis-je alors qu'elle desserrait son étreinte. Je la regardais, passant ma main dans ma crinière brune alors qu'elle me faisait un compliment. Je ris quelque peu avant de lui répondre. Tu plaisante! C'est toi qui est magnifique! Elle faisait partie de ces rares personnes que j'appréciais réellement. Personnellement, je trouvais que mon frère ne la méritait pas, elle était trop bien pour lui, vraiment. C'était une fille géniale qui avait beaucoup de talent et qui était toujours là pour les autres. Une fille en or quoi! Bref, j'avais envie de dévaliser les magasins et je savais que Lia avait une passion folle pour les chaussures et moi aussi d'ailleurs. Et bien, que dirais-tu d'aller voir les nouvelles collections en chaussure de Louboutin? Et puis comme ça tu me raconteras ce que j'ai loupé et si mon frère est toujours gentil avec toi!


Dernière édition par B. Aspen Mendler-Roberts le Mar 14 Mai - 13:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondatrice sexy
avatar

SECRET LIFE

▌ Age : 25 ans
▌ Intégration : 253
▌ Alter Ego : Nina Dobrev
▌ Nombre de messages : 587
▌ Emploi : Directrice d'un magazine de mode
▌ Date d'inscription : 17/10/2008
: 29

Votre petite vie
Statut: Heureuse fiancée
Dispo pour RP ?: Oui
Ta petite vie:

MessageMer 17 Avr - 21:15

Aspen && Camillia
❝ Dans belle-famille, il y a famille, et dans belle-soeur, il y a soeur ! ❞


Les retrouvailles entre nous sont chaleureuses, comme souvent, alors que je la sert dans mes bras, avant de lui faire un compliment sincère sur sa beauté . Il faut dire les choses comme elles sont : elle est quand même canon ma future belle-soeur ! La jeune femme me retourne alors le compliment ce qui me fait légèrement sourire. « Merci ma chérie » Je lui laisse ensuite le choix de notre activité à venir. Bon ok, c'était sur que ce serait du shopping, mais quel genre ? Là était bien la question.
Rares étaient les moments que j'avais pour aller faire les magasins, manque de temps oblige. La plupart du temps, je faisais venir les stylistes directement à la maison, aussi bien pour Jordan que pour moi, on faisait notre choix et puis c'était réglé. C'était donc tout particulièrement agréable de me retrouver dans ce grand centre commercial, en une si agréable compagnie.
« Et bien, que dirais-tu d'aller voir les nouvelles collections en chaussure de Louboutin?» En voilà une idée qu'elle est bonne ! Si elle voulait aller directement dans les chaussures, je n'allais pas m'en plaindre. Je n'étais pas très grande - Hilton ne cessait d'ailleurs de se moquer de moi à ce sujet - il me fallait donc user des artifices mis à ma disposition, afin de pouvoir voir le monde de plus haut. Du moins c'était ainsi que je justifiais mes achats continuels de chaussures ! Un large sourire s'affiche sur mes lèvres rouges, alors que la jeune femme poursuit sa phrase « Et puis comme ça tu me raconteras ce que j'ai loupé et si mon frère est toujours gentil avec toi! » Mon sourire s'atténue alors légèrement. J'étais toujours affreusement mal à l'aise quand je devais lui parler de ma relation avec son frère, ou quand je devais raconter mes moments passés avec elle à Hilton, ce qui n'était pas franchement agréable. Je me ressaisie assez rapidement, passant ma main dans mes longs cheveux lissés pour l'occasion, avant de saisir la jeune femme par le bras, me mettant en marche

« Avec plaisir ! Mais avant, je veux tout savoir : qu'as tu à me raconter depuis la dernière fois ? » Je m'intéressais vraiment à ce qui pouvait bien se passer dans sa vie, mais s'était également un bon moyen de reculer le moment d'aborder le sujet Hilton/Mariage. Si je pouvais faire d'une pierre deux coups, pourquoi me priver ? Je me retiens de poser une question sur la vie qu'elle menait chez elle, sujet un peu trop sensible, qui risquerait de plomber l'ambiance.
Alors qu'on avance et papote, une sorte d'énergumène aux cheveux longs et hirsutes, à l'allure négligé, passe juste à côté de nous et nous gratifie d'un charmant sifflement afin d'attirer notre attention. Je me retourne donc rapidement, stoppant alors notre progression, lançant un regard assassin au jeune homme. S'il y avait une chose que je ne supportais pas, s'étaient ce genre de comportement. J'étais une princesse, pas une vulgaire chose que l'on pouvait siffler à son gré. Qu'est-ce qu'il croyait ? Qu'après ce sifflement, nous allions accourir vers lui, folles de désir, l'embrasser sauvagement et lui ôter ses vêtements pour lui faire sa fête, là, en plein milieu de cette galerie ? N'importe quoi ! Je prend donc la parole, et lui dit de façon intelligible « On ressemble à des chiens peut-être ? Je ne crois pas non, alors tes sifflements, tu te les garde ! Et puis...fait quelque chose pour ton allure...vraiment ridicule ! » Avant de reprendre sa route comme si de rien n'était. « Désolée... » Je prend quand même le soin de m'excuser auprès d'Aspen, avec un petit sourire en coin, habituée au réprimandes de ma petite soeur quand ce genre de chose se produisaient en sa présence. Je n'avais pas pour habitude de laisser les gens faire n'importe quoi, et je le faisais remarquer. Tout le monde n'était pas forcément très à l'aise avec ça après tout.
Nous arrivons rapidement devant la petite entrée de la boutique Louboutin. Rares étaient les succursales de cette marque à être présentes dans les centres commerciaux. Cependant, ce centre commercial n'était pas un centre banal, ce qui expliquait cette exception. Mon regard se pose alors sur une magnifique paire de sandale noire, à lanières montants le longs des chevilles, d'environs 12 cm, ma dernière acquisition. Je m'écris donc avec enthousiasme
« Ah je les ais celle-ci ! » Je trépigne telle une enfant devant un magasin de bonbons, avant d'entrainer la jeune femme calmement à l'intérieur « Aller viens ! » Je salut la seule vendeuse de la boutique, avant de jeter un rapide coup d'oeil sur les modèles exposés. Je trouve alors une magnifique paire d'escarpins rouges mat, raffinées et délicates...parfaites pour Aspen. Je saisis donc la petite chaussure et la tend à la jeune femme « Regarde celle-ci ! Elles sont magnifiques ! »


_________________
I won't give up on us.
When I look into your eyes, it's like watching the night sky or a beautiful sunrise, well, there's so much they hold
And just like them old stars, I see that you've come so far to be right where you are...How old is your soul?
(ONE DIRECTION + CASSOU)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://start-all-over.1fr1.net

Modératrice canon
avatar

SECRET LIFE

▌ Age : 19 ans
▌ Intégration : 14
▌ Alter Ego : Cassandra Ventura
▌ Nombre de messages : 271
▌ Date d'inscription : 11/04/2013
: 23

MessageMar 7 Mai - 15:03


Camillia &&' Aspen
Fashion, put it all on me?



Tout ne tourne pas toujours autour des études, de son travail.. Et même si ce dernier est gratifiant, exceptionnel, passionnant et qu'il nous donne pas toujours envie d'en sortir, de s'en défaire ou de se libérer pour entamer d'autres activités tout aussi renversante, il faut savoir parfois lâcher prise.. Il y a tant de choses à découvrir, à explorer.. Il y a tant de gens à rencontrer, d'autres que nous n'avions pas vu depuis tellement longtemps.. Il faut peut-être penser à sortir de sa cachette de temps à autre et redécouvrir tout ce que l'on a raté!!

Bien que je sois souvent accaparée par mon travail, mes obligations, aujourd'hui, j'avais décidé de prendre du temps pour moi. J'avais envie de faire quelques achats, de faire chauffer ma carte de crédit qui commençait à s'ennuyer ses temps-ci, au fond de mon porte-feuille. c'était l'occasion de l'en sortir un peu. Très franchement, ce genre de sorti nécessité la présence d'une amie, d'une personne qui partageait les mêmes centres d'intérêts, qui saurait vous conseiller pour tel et tel article et très sincèrement, me retrouver en tête à tête avec mon I-Touch cela le faisait moyen.. Mais par contre, je connaissais quelqu'un que j'adorais, que je n'avais pas vu depuis trop longtemps à mon goût et qui était une accro au shopping telle que moi mais également tout aussi débordée par ses activités. Je l'avais rejointe et elle m'avait terriblement manqué.

Camillia était une fille en or, une fille que j'appréciais et que je considérais comme étant ma soeur et cela bien plus que mes deux soeurs biologiques même si Peyton était plus facile à vivre que Miss Perfection.. Je la serrais dans mes bras, extrêmement contente de la revoir. Je lui proposais de faire un tour du côté des chaussures. Nous avions toutes les deux un penchant certain pour les chaussures, surtout avec des talons.. Etant toutes les deux petites de taille, il fallait bien ''régler, dirais-je, ce léger petit détail. Sur le chemin, alors que nous parcourions les couloirs du centre commercial, je me demandais bien ce que je pouvais dire à Lia concernant ma vie depuis la dernière fois que nous nous étions croisées. Je passais une main dans ma longue crinière, je voulus lui répondre quand ce type nous siffla. Personnellement, je ne voyais pas l'intérêt de lui prêter la moindre attention à ce pauvre imbécile mais ma future belle-soeur, elle, se sentit obliger de lui remettre les pendule à l'heure à cet inconnu.. Je fus stoppée nette dans ma progression étant donné que nous étions bras dessus, bras dessous. J'écoutais les paroles sanglante de la jolie brune, esquissant un sourire. Camillia l'humilia devant les quelques personnes présentes et l'énergumène ne suis quoi répliquer à la jeune femme. Elle finit enfin par me faire face à avant de s'excuser.. Je t'en prie! tu était géniale! Je suis ta plus grande fan.. Je lui fis un sourire avant de reprendre la route vers le magasin.

Nous arrivâmes. Avec tout ceci, je n'avais même pas eu le temps de lui répondre mais j'allais me rattraper plus tard. Je regardais les chaussures quand la jeune femme me montra une paire qu'elle possédait déjà. Splendide.. Je lui fis un sourire.. J'ai bien l'intention de trouver mon bonheur ici.. En fait, j'aimerais bien repartir avec deux, trois paires.. Tu crois que ça fait trop si je dépense plus de 1000 dollars rien que pour deux paires de chaussure?? Bien sûr c'était de l'ironie! Rien n'était trop beau, qu'importait le prix! J'allais m'avancer vers un autre rayon quand la jeune femme me montra une paire absolument amazing. J'en étais comme hypnotisée. je les regardais, juste trop mon genre. T'es vraiment la meilleure, Camillia! Je ne perdis pas une seule seconde pour me diriger en caisse, demandant la pointure 37 du modèle choisi. La vendeuse me donna une boite que je pris avant d'aller m'installer sur le petit tabouret. Je retirais les chaussures de leur boite. Il n'y a pas grand chose à raconter de mon côté. Mes études de droit me prenne beaucoup de mon temps et puis je suis toujours à la recherche de l'homme parfait.. Il reste introuvable mais bon tu me diras, je ne cherche pas tant que ça! Je retirais mes propres chaussures avant de plonger mes pieds dans les merveilles que Lia m'avait trouvé. Je me levais, les talons étaient assez hauts, juste parfait! Je marchais jusqu'au miroir, les contemplant un peu.. Je me pinçais la lèvres tellement j'étais trop contente. Alors? Tu les trouves comment sur moi??



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

SECRET LIFE


Message

Revenir en haut Aller en bas
 

Abandonné - Dans belle-famille, il y a famille, et dans belle-soeur, il y a soeur ! | Aspen & Lia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sans famille, seul au monde, on tremble dans le froid ✖ ( terminé )
» Et si Rogue avait une famille (fanfic)
» Sans famille, seul au monde, on tremble dans le froid ✖ néron
» " J'ai vu un ange dans le marbre, j'ai vu un Dieu dans le feu " Héphaïstos & Galathée {Louis & Amy}
» Des Retrouvailles inattendu...[PV Reve du passé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Start All Over :: •• ON CLIQUE SUR PAUSE •• :: Ohh...Goodbye ! :: Rps finis/abandonnés-